Look And Like/Marseille 


Prêt à porter masculin, dans la ville.
Le flag-ship n° 2, après une période « anglaise », la marque s’affranchit de ce style et de ses signes, exprime haut et fort sa « modernité civile» : lignes tendues, joint creux horizontal comme une allégeance à l’expression « archi », mélange contrasté bois sombre mais éloigné de l’acajou et panneaux de mdf façon pierre blanche. Le cuivre des vieux gréements du style « marin » ont laissé la place à des inox polis, précis, urbains, modernes.

Les vitrines tombent jusqu’au sol, les mises en scène de vitrine oublient les fils de nylon tendus, comme un défi amusé aux podiums saturés des magasins multi-marques d’antan. Pour structurer l'espace de l'étalage, des meubles domestiques, tables basses et guéridons, affichent et préservent leur personnalité sous les vêtements qu'ils aident à promouvoir.

Les chemises, délivrées de leur scellés de plastique bruyant, libèrent leurs couleurs optimistes sur des tablettes linéaires sans cloisons consommatrices de lumière. Le marchandisage général privilégie la décomposition, la déconstruction élémentaire : là les chemises, là les pièces à manches, là les pantalons, laissant ainsi à une clientèle  affranchie et autonome le soin de composer sa propre silhouette.

© Paul Ladouce © Paul Ladouce OK 4308 OK 5358b 135_C IMG0081_2COP enseigne intér et miroir IMG0031_2 - copie b IMG0020_2 - copie